18 juin 2018

Sortie de printemps 2018

Domaine de Plessis, à Vufflens-le-Château

Au cœur de La Côte, une région magnifique dominant le Léman…

Trois domaines en production intégrée… La longue histoire de la prestigieuse maison Bolle… Tel était le cadre de notre sortie de printemps qui s’est déroulée par un temps… estival le 18 juin à Vufflens-le-Château. L’occasion d’apprendre à connaître et de déguster une pléiade de nectars… avant de les proposer à nos hôtes!

C’est en 1865 qu’Alphonse Bolle fonda son entreprise et ses domaines renommés tels que le Château de Vufflens, le Domaine de Sarraux-Dessous et le domaine du Plessis (ce terme désigne une maison seigneuriale, ainsi dénommée dans l’oeuvre de Jean d’Ormesson Au plaisir de Dieu). 

Des villages et des appellations de renom

De génération en génération, la marque s’est affirmée comme un label de qualité pour les vins vaudois et repose aujourd’hui sur 44 hectares de vignobles répartis sur deux aires d’appellation:

«Morges», soit les villages de Vufflens-le-Château, Denens et Lully, et «Luins», le tout comportant des cépages tels que le chasselas, le pinot noir, le gamay, le gamaret, le garanoir, mais aussi le merlot, le Servagnin, le pinot blanc et le chardonnay pour 2/3 de raisins rouges et 1/3 de raisins blancs.

L’ensemble des vignobles Bolle est cultivé en production intégrée, c’est-à-dire en mode de culture écologique, en vertu de prescriptions techniques et respectueuses de l’environnement très strictes. Tous les vins rouges sont en l’occurrence vinifiés ou élevés en contact avec le bois, grâce aux impressionnantes foudres de chêne des caves des domaines précités, sans oublier un parc d’environ 70 barriques réparties dans les différents chais.

Un étendard prestigieux

Bien culturel suisse d’importance nationale, le château médiéval de Vufflens, construit au début du XVe siècle par Henri de Colombier et propriété aujourd’hui de la famille De Saussure, sert d’étendard à toute cette région vitivinicole et comporte de belles cave voûtées et un donjon culminant à soixante mètres de haut. 

A l’initiative de Nicola Canilla et emmenés par leur président Ferdinand Mambriani, les membres de l’ASMH ont été accueillis au Domaine du Plessis, propriété de la famille Bolle, par Blaise Hermann, directeur de Bolle SA, et Alexandre Schlaefli, conseiller en vins, les membres de l’ASMH ont pu faire ample moisson d’informations sur la production de cette maison, par ailleurs aussi négociant importateur dans son oenothèque «La Licorne», à Morges, avec plus de 500 vins des principales régions viticoles du monde. Mais, en l’occurrence, il s’agissait de déguster les crus de ses appellations vaudoises, ce que les membres de l’ASMH n’ont pas manqué de profiter… sans modération!

 

José Seydoux